Le plus grand portail francophone de la communauté gs.

Conditionnement de votre GS pour l’expédier à l’étranger.

Share

Que votre moto parte par camion, par ferry, par avion ou par cargo une fois que toute la partie paperasse est réglée, il ne faut surtout pas négliger le conditionnement de votre moto. Il y a plusieurs écoles pour ce domaine, on a vu des motos couchées en vrac sur des palette… Un peu risqué quand même… Je peux vous parlé de deux écoles de conditionnement sur chassis :

Ne pas oublier que le choix de châssis pourra aussi dépendre de votre itinéraire. Si vous entrez et sortez au même point (circuit en boucle), vous pourrez utiliser le même châssis à l’aller et au retour. Rentable ! Il vous suffit d’organiser son stockage à l’endroit où vous déballer la moto à votre point de départ.  Ainsi, si votre ville de départ n’est pas celle de votre fin de voyage, prévoyez un châssis moins cher.

Dans tous les cas, voici les deux options :

LE BOIS

-       en 2008, on avait fabriqué des caisses en bois sur mesure pour empaqueter les 65 GS du rallye GRINGO et pour les expédier à Santiago. Très joli, pratique car fermé donc plus sûr contre le vol.

-       Par contre quelques soucis : les douaniers veulent vérifier votre numéro de châssis. Donc ils peuvent parfois ouvrir vos caisses avant votre arrivée et là, bonjour les dégâts. Car ils n’ont cure de votre travail, ouvre la boite au “démonte pneu“ et referme la boite grosso modo… On a eu des mauvaises surprises en Amérique du sud… De plus, la manutention de ces boites par les Fenwick de dockers peut marquer le bois plus durement que le métal.

-       De plus, des compagnies de transport et pays paranoïaques sur les importations d’insectes et de graines exigent l’utilisation de normes spécifiques quant à la qualité du bois utilisé pour les caisses ; Traité anti feu, anti parasite, etc… Renseignez vous bien, avant de construire vous même une super caisse pour votre moto, à partir des chutes de planches de pin de votre grange…

LE METAL

-       En 2009, on a laissé tombé les caisses en bois pour les remplacer par des châssis métalliques ouverts. On a envoyé ainsi 60 GS en Australie, à 3 ports différents pour une logistique pointue mais efficace.

-       On a fabriqué des châssis pliable métalliques sur lesquels on positionnait nos R 1200 GS. Un brevet spécial nous a permis de placer deux châssis l’un sur l’autre, afin de mieux caler les motos dans les containers et de mieux exploiter le volume disponible

-       Les GS étaient montées sur leur rampe. On démontait le pare-brise, les rétros et la roue avant pour baisser la hauteur (voir raison de hauteur plus loin).

-       Les châssis étant ouverts, les douaniers pouvaient ainsi vérifier les numéros de série en notre absence sans foutre en l’air notre empaquetage.

-       Si vous avez des affaires perso sur la moto (sacs, etc…) vous pouvez filmer votre moto sur son châssis de telle manière qu’une fois enroulée dans son cocon, il n’est pas facile de chourer ces affaires sans se faire remarquer.

-       En 2010, pour envoyer nos 60 GS à Cape Town, on a réglé un dernier problème. En effet, en 2009, les fourches avant des GS étaient posées sur des planches en bois, fixées sur le châssis métallique. Et ben on s’est fait confisquer ces planches sous prétexte que c’était pas le bon bois…. Alors cette année avec un nouveau brevet, on fixe les fourches avant sur un support métalliques qui accueil en douceur l’axe de la roue…(photo).

-       Le mieux est de placer la moto droite sur ses roues bien calées et de la fixer sur le châssis avec 4 sangles prises sur le cadre arrière et le guidon à l’avant. Des sangles à cliquet c’est mieux. Et protéger les parties du cadre ou carénage si les sangles passent dessus. Avec les vibrations du transport, ca frotte…

Autre chose, quand vous harnachez votre bécane sur son châssis, ne la mettez jamais sur la béquille centrale. Car cette dernière risque de subir des contraintes pas prévues dans sa conception et les châssis en bois par exemple peuvent  se défoncer  comme ça nous est arrivé sur 3 ou 4 chassis en 2008.

 

DIMENSION DES CONTAINERS

Si vous n’avez qu’une moto à envoyer, bien sur pas la peine de faire tous ces efforts pour réduire la hauteur hors tout. Vous pouvez vous faire construire un châssis sur mesure qui permettra de stabiliser votre moto mais attention quand même à quelques impératifs :

-       les containers font 2m34 de large. Donc si vous réussissez à positionner votre moto sur un châssis d’une longueur maxi de 2 m30 c’est l’idéal !! Car avec un Fenwick, on peut alors facilement et doucement porter le châssis et la moto au fond du container . Si la longueur de votre chassis + moto est plus long que la largeur du container, ca va être un peu plus compliqué pour la manutention, donc risques de dégâts.

-       La porte d’entrée d’un container fait 2m28 de haut, donc si vous voulez mettre 2 motos l’une au dessus de l’autre, visez 2m25 maxi en hauteur. Histoire de tenir compte de l’éventuelle pente de chargement… Il est possible de commander des containers un peu plus haut 2m54 mais ca ne vaut le coup que si vous remplissez le container. Et on ne les trouve pas dans tous les ports.

 

Que vous envoyiez votre moto par cargo, par camion ou par avion, il sera toujours préférable de la livrer vous même harnachée sur un châssis, pour faciliter sa manutention et limiter les risques de bobos. Pour 2 ou 300 € vous pouvez vous fabriquer vous même un châssis idéal. Les nôtres sont plus chers mais plus pointus et conçus pour durer plusieurs années.

Les commentaires sont fermés.