Le plus grand portail francophone de la communauté gs.

Marie-Christine – R 1150 GS

Share
Moto: R 1150 GS
Originaire: Sisteron
Métier: Agent de bureau
Voyage: Tour du Monde

 

Le jour de ses 50 ans, Marie-Christine et Alain prennent un nouveau départ: un Tour du Monde rêvé ensemble. Une aventure extraordinaire à travers des rencontres inoubliables et des paysages époustouflants.

 

 

 

 

GS World: La première fois que tu es montée sur une moto ? T’en rappelles-tu? Des appréhensions ? Quelles sensations ? Et par quel biais as-tu vécu cette première expérience ?

Marie-Christine: Premiers tours de roues sur une moto de trial derrière Alain que je venais de rencontrer. Tu parles si je m’en souviens ! Pas la monture idéale pour découvrir la moto… Après pas mal de balades en France et à proximité sur des motos plus appropriées, premiers voyages à moto en 1982 pour se rendre aux Éléphants puis au Maroc.

Un froid et chaud, qui même s’ils restent gravés dans ma mémoire n’ont pas été pour autant des expériences extraordinaires.

 

GS World: La moto : une passion pour toi ou juste un moyen de suivre ton compagnon – que tu ne verrais  pas souvent si tu refusais de monter sur la moto?

Marie-Christine: Même si j’apprécie beaucoup ce moyen de locomotion par les sensations qu’il apporte et cette impression de liberté qui lui est propre, cela reste malgré tout un moyen de suivre mon époux, car sinon il partirait sans moi !

 

GS World: Qu’est-ce qui te déplait le plus dans la pratique de la moto?

Marie-Christine: Le fait d’être soumise aux intempéries (aussi bien la chaleur extrême, que le froid rigoureux, sans oublier la pluie qui peut s’avérer dangereuse).

 

GS World: Penses-tu que s’il y avait des solutions à ce qui te rebute, tu pourrais mieux apprécier ta place de passagère ainsi que la moto en général?

Marie-Christine: Par chance, les vêtements sont de plus en plus adaptés aux conditions de circulation à moto.

 

GS World: Quel est le modèle de GS de ton partenaire / pilote ?

Marie-Christine: 1150 GS

 

 

GS World: Étais-tu présente lors de l’acquisition de cette GS? As-tu eu ton mot à dire ? Étais-ce un choix que tu validais ?

Marie-Christine: Oui j’étais présente pour essayer ensemble la moto. J’ai pu faire part de mes opinions et il s’avérait que je partageais le même choix que mon époux.

 

GS World: As-tu été passagère sur d’autres motos qu’une GS ? Quelles motos ?

Marie-Christine: 450 Honda, 500 CX Honda, 1100 Goldwing avec et sans side car, 750 Honda XLV, 1200 Goldwing, side car Kyrnos, BMW 1100 GS, 500 Royal Enfield, BMW 800 RT, Yamaha 1200 Ténéré … et pas mal d’autres encore.

 

GS World: En tant que passagère, qu’apprécies-tu de la GS ? (look, confort, prise au vent, … – également en comparaison d’autres motos)

Marie-Christine: Confort et masse imposante qui rassure.

 

GS World: De la même façon, qu’est-ce que tu n’aimes pas sur la GS ? Des solutions ?

Marie-Christine: Je n’aime surtout pas quand elle tombe en panne au milieu du Sahara lors d’une traversée de la Mauritanie (par exemple car il y en a eu d’autres).

Solutions : Oh oui ! Que Monsieur BMW se penche plus sérieusement sur certains problèmes récurrents propres aux GS.

 

 

GS World: La GS de ton compagnon est-elle équipée d’accessoires qui améliorent ta place de passagère (confort supplémentaire – selle confort, dosseret, cale-pieds, …)

Marie-Christine: Selle personnalisée, amortisseurs ÖHLINS, repose-pieds rabaissés ce qui l’a rendu parfaitement confortable pour parcourir les quelques 128 300 kms de ce tour du monde.

 

GS World: Quelle est ton attitude en tant que passagère : passive, active ? Comment cela se traduit-il (tu t’endors ? tu indiques la route ?)

Marie-Christine: J’ai une attitude active car c’est la meilleure place pour profiter de l’environnement (un fauteuil idéal pour observer la vie le long des routes de nos voyages) tout en surveillant les panneaux, ce qui permet d’anticiper les réactions du pilote, qui lui, doit rester essentiellement concentré sur la conduite et les autres usagers de la route.

D’une manière générale, penses-tu être en « connexion » avec ton pilote ? Ou au contraire, penses-tu que vous vivez chaque instant passé sur la même moto d’une manière différente ? Pourquoi ? Échangez-vous vos sensations ?

La proximité due à la conception d’une moto fait que nous sommes bien en connexion. Toutefois, les situations de pilote et de passagère sont totalement différentes dans le ressenti. La plupart du temps, les parties « roulage » d’un voyage sont différentes pour l’un et l’autre.

 

GS World: Pourquoi le choix de ce voyage? Ce projet s’est-il construit à deux ?

Marie-Christine: Pour ce Tour du Monde, c’est l’envie commune de découvrir le monde avec son humanité et les différences qui la composent. Bien sur que le projet s’est construit à deux. Je ne pourrai jamais préparer seule un tel voyage.

 

GS World: Quelle fut ta préparation pour ce voyage ? (Bagages, équipement…)

Marie-Christine: Préparation du linge, des médicaments, trousse de toilette, trousse de secours, élaboration de l’itinéraire, formalités administratives …

 

GS World: Quels furent les meilleurs moments, en tant que passagère ?

Marie-Christine: Il y en a eu d’innombrables, mais ceux que je préfère, sont les itinéraires sur les longues routes des Etats-Unis  où on se sent vraiment libres dans l’immensité des paysages.

 

 

GS World: Les pires moments ?

Marie-Christine: Quelques routes désertiques en Afrique sont peu sûres à cause des animaux sauvages ou des barrages routiers installés par les « coupeurs de route ».

 

GS World: Quel fut le plus bel endroit ? Comment l’as-tu vécu ?

Marie-Christine: Les pays que je préfère sont les Etats-Unis et l’Australie la Patagonie pour leurs vastes étendues sauvages.

 

GS World: La meilleure rencontre ?

Marie-Christine: Beaucoup trop de rencontres pour choisir la meilleure.

 

GS World: La pire rencontre?

Marie-Christine: C’est souvent un autre usager de la route par exemple : camion qui sort d’un virage en pleine  gauche à la tombée de la nuit sur une petite route du Panama et qui manque de nous envoyer dans un précipite en contre bas … ou une situation plus générale dans un pays, comme la xénophobie semblant régner en Ethiopie.

 

GS World: As-tu des productions à promouvoir ? (blogs, forums, …)

Marie-Christine: Notre livre auto édité  « A la poursuite du soleil » et notre site internet : Motards Nomades

Le récit de notre voyage autour du monde avec un maximum d’infos, de trucs comme la préparation de la moto, des bons plans et toutes les manifestations que nous organisons ou celles où nous sommes invités.

 

GS World: Quels sont les projets futurs de balade en GS?

Marie-Christine: Voir avec le pilote… Les prochains voyages vers l’Islande, la Nouvelle-Zélande ou la Mongolie se feront certainement en compagnie d’une 1200 Ténéré.

 

GS World: Envie de nous en dire un peu plus ?

Marie-Christine:

Pour profiter pleinement d’un voyage à moto en tant que passagère, il faut avoir une confiance absolue dans le pilote…

 

 

Les commentaires sont fermés.